La vitamine C ou acide ascorbique (qui vient du grec qui signifie « anti scorbut ») n’est pas synthétisée par l’organisme et joue un rôle important dans de très nombreuses réactions biologiques dans nos cellules.

Elle est absorbée au niveau de l’intestin grêle et si elle n’ est pas utilisée par l’organisme elle est éliminée dans les urines.

Quel est le rôle de la vitamine C ?

C’est une vitamine antioxydante (en synergie avec la vitamine E et le zinc) qui s’oppose au vieillissement cellulaire en neutralisant des particules toxiques pour les cellules.

Elle a une action immunostimulante en intervenant dans la production et le renouvellement des globules blancs.

Elle intervient dans la fabrication du collagène, une protéine essentielle des os, des ligaments et du tissu conjonctif de la peau.

Elle active la cicatrisation des plaies, participe à la formation des globules rouges et à la bonne absorption du fer.

Elle est indispensable au bon fonctionnement cérébral en permettant la synthèse de neurotransmetteurs comme l’adrénaline, la noradrénaline, la dopamine.

Elle aide à lutter contre la fatigue passagère et les baisses de forme.

Quelles sont les conséquences d’un manque de vitamine C ?

Un déficit en vitamine C peut être responsable de fatigue, de perte d’appétit et de tendance à tomber facilement malade.

Une carence grave en vitamine C est responsable du scorbut, une maladie qu’on pensait éradiquée et qui pourtant est réapparue en France en lien avec une alimentation ultra transformée, sans fruits et légumes et pauvre en nutriments…

Quels sont les besoins en vitamine C ?

La dose recommandée par l’agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation (ANSES) est de 110mg par jour.

A noter que chez les fumeurs, les personnes âgées et les sportifs l’apport en vitamine C pourrait être majoré.

Il n’y a pas lieu de prendre des hautes doses de vitamine C qui pourraient entrainer des troubles intestinaux et augmenter le risque de calculs rénaux.

Utilisée aux doses recommandées la vitamine C est sans danger.

Quels sont les meilleures sources de vitamine C dans l’alimentation ?

Parmi les meilleures sources on trouve le cassis (au moins 140mg pour 100g), le choux frisé ou choux kale (120mg pour 100g), le poivron et surtout le rouge ( plus de 100mg pour 1/2 tasse), le kiwi et l’orange (environ 70mg), le brocoli et le choux de Bruxelles (environ 50mg pour 1/2 tasse).

Pourquoi une supplémentation en vitamine C peut s’avérer bénéfique ?

La vitamine C est très fragile au contact de la lumière et de l’air (oxydation) et on assiste à une baisse de la qualité nutritionnelle des fruits et légumes.

Découvrez notre vitamine C à action prolongée