Les oméga 3 protègent et améliorent la santé cardiovasculaire

Les oméga 3 sont des acides gras essentiels qui empêchent la formation de caillots, diminuent la pression artérielle, réduisent les triglycérides, ont des propriétés anti arythmiques. Des bons apports en oméga 3 diminuent le risque de mortalité cardiaque. Ils auraient un rôle protecteur contre la plaque d’athérome. Une méta analyse publiée dans le journal de l’American Heart Association en 2019 portant sur 127477 personnes a confirmé de façon très claire l’effet protecteur des oméga 3 marins (1) : « La supplémentation en oméga 3 marins réduit le risque d’infarctus du myocarde, de décès par coronaropathie, de maladie coronarienne totale, de décès par maladie cardiovasculaire. La réduction des risques semblait être liéé de façon linéaire à la dose d’oméga 3 marins. »

La fédération française de cardiologie considère également que les oméga 3 diminuent les facteurs de risques des troubles cardiovasculaires et préviennent les risques d’infarctus. Or, il est admis que plus de 80% de la population française a un apport insuffisant en oméga 3…

Comment agissent les oméga 3 ?

L’ action anti inflammatoire des oméga 3 prévient le dépôt de cholestérol dans les artères à l’origine de la plaque d’athérome. Cette plaque est constituée de dépôts de graisses, de calcaire et de tissu fibreux qui diminuent le diamètre de l’artère et peuvent entraver la circulation sanguine.

De plus les oméga 3 fluidifient la membrane des globules rouges ce qui facilite leur circulation.

Mais la protection cardiovasculaire ne s’arrête pas là… A partir des oméga 3 l’organisme fabrique des éléments qui empêchent l’agrégation des plaquettes sanguines à l’origine des caillots responsables des thromboses.

A quelle dose les oméga 3 ont-ils démontré leur efficacité ?

Pour la prévention cardiovasculaire il faut au moins 250 mg dEPA et 250 mg de DHA par jour, soit 500 mg d’oméga 3 par jour ce qui correspond à la consommation de poissons gras 2 à 3 fois par semaine. Après un accident cardiovasculaire la prévention consiste à prendre une dose journalière EPA + DHA de 1 gramme par jour. Pour obtenir facilement les doses journalières nécessaires en oméga 3 les capsules d’huile de poisson sont pratiques et lorsqu’elles sont filtrées elles présentent l’avantage d’être pures par élimination des éventuels polluants comme les métaux lourds.

(1) Marine oméga 3 supplementation and cardiovascular disease : an updated meta-analysis of 13 randomized controlled trials involving 127477 participants. Yang U, Frank B.U, and joAnn E.Manson